Envie de s’amuser…de danser…de se rappeler les très bonnes heures d’insouciance. Pas de nostalgie mal placée, pas de combat d’arrière-garde. Juste la saveur de ces joyeux souvenirs  qui nous fait  encore et toujours chavirer…
Force est de constater que  le public varié qui se rend au « Happy Day  Paris» se compose de beaucoup de jeunes  qui sont finalement accros au madison, jerk, slow, rock et que sais-je encore !

L’apéritif  précèdera le dîner tout à fait honorable qui saura vous séduire.
Possibilité de ne venir que pour le spectacle seul.
Et puis, place aux années 60, et la Soul, Blues et Motown,  aux  années 70 du Rock and Pop et enfin la décennie 80 avec le Funk et le Disco, mises à l’honneur et servies non seulement par des chansons enregistrées sur vidéo mais aussi par la présence « Live » d’un couple de chanteurs élégants, glamour à souhait, brillants,  Kwin et Obby, pétris de talent  et leur orchestre qui, pendant 1H30, partagent leur joie d’interpréter, Claude François, Michel  Berger, France Gall, Pascal Danel, Stone et Charden, Sheila, Johnny Hallyday, les Platters, Les Rubbets… Marvin Gaye, Aretha Franklin, Gloria Gaynor, Franck Sinatra etc…
La liste est trop longue!
 


La soirée se poursuit par un quizz basé sur un voyage dans le PAF,  humoristique et  inoubliable. Si vous avez encore un peu de punch, les tables et chaises s’envolent pour laisser au dance-floor, la place de vous accueillir…pour danser, danser, danser….
Signalons ici, l’accueil particulièrement courtois dans ce cadre « caliente »  de 190 places.
 

 
S’enivrer - en tout bien, tout honneur, - oublier le quotidien parfois maussade, s’amuser, fêter un événement, la réussite, un nouvel emploi, en amoureux ou en famille… …Ne boudez surtout  pas votre Plaisir… ! Vous risquez de le regretter !
 
 
HAPPY DAY’S PARIS   
 
22,  Rue St-Marc 75002 Paris –
 
Tel : 01 42 96 81 00
 
contact@happydaysparis.com  - www.happysdays.com 
                                                                                       
 

Fanny Schwarcfeld

Crédits photo : Photos Alain  Fretet